ORNE (61)

Animation et spectacle médiévales Orne - La mesnie des délices -

 

Spectacle loiretAnimation spectacle des multiples utilisations des plantes et des minéraux au moyen-âge, en évoquant des métiers particulier du XIII em siècle. La liste est longue mais on peut faire connaissance avec des teinturiers, des chirurgiens mais également au travers d'ateluer on peut découvrir l'utilisation d'encres végétales. Une bonne intervention de type médiéval.

Le côté marchand existera avec des étales proposés ou le visiteur trouvera certains produits utilisés à cette époque.
Des plantes diverses, des épices oubliés que l'on trouvait au sud de l'hexagone du côté de la méditerranée et ce au moyen âge. On peut découvrir sur leur site la palette des prestation allant des huiles essentielles à la réalisation de teinture. Tout un arsenal pour faire connaissance avec cette époque. Installé dans ce département, ils sillonnent la France sur demande proposant en spectacle Orne comme ailleurs.

 

Histoire et spectacle Orne

 

Les anciennes provinces de Normandie et d'Anjou ont contribué, par fractions sensiblement égales, à constituer, en 1790, le département de l'Orne. A la première appartenait la plus grande partie des arrondissements actuels d'Alençon, de Domfront et d'Argentan; à la seconde, la région du Perche comprise dans l'arrondissement de Mortagne.
Plusieurs des peuplades gauloises qui habitaient le pays au moment de l'arrivée des Romains nous sont connues par les Commentaires de César et les livres de Pline. C'étaient les Essuvii, autour de Sagium (Sées), les Aulerques Diablintes autour de Jublains, les Aulerques Cénomanes dans la région de Mortagne, et enfin, aux confins de l'Eure, les Eburovices. Tous ces peuples furent pour César et ses lieutenants de redoutables adversaires, jusqu'au jour où le légat Tilurius Sabinus eut écrasé, en l'an 57 avant J.-C., le chef aulerque
Viridorix, non loin de la Sarthe. Des restes nombreux de villas et de routes gallo-romaines, à Essay, Exmes, Tinche-bray, etc., attestent la prospérité, sous la domination impériale, de ces territoires, qui furent évangélisés, à ce qu'il semble, au milieu du IV em siècle par saint Lathuin. premier évêque de Sées, puis par saint Ravan et saint Rasyphe. Mais presque aussitôt l'invasion des Alains (406) couvrait de ruines les vallées de la Sarthe et de l'Orne. Texte offert et proposé par la page spectacle enfants Orne. Il est intéréssant d'en connaitre plus sur ce département.

 
  http:/...    

Département Orne

 

Mais au siècle suivant les Normands se rendaient maitres du Perche et de ses abords, et ce furent, après Rollon, les ducs de Normandie, et plus tard les rois d'Angleterre (jusqu'à la confiscation, en 1202, des domaines de Jean sans Terre), qui conservèrent la suzeraineté du pays, au-dessus d'une féodalité nombreuse et turbulente d'où émergent les seigneurs de Bellême, comtes d'Alençon au xi:e siècle, les comtes du Perche, leurs proches parents, etc. Philippe Auguste rachètera en 1221 le comté d'Alençon, et le comté du Perche fera retour à la couronne en 1226, après la mort de son dernier seigneur, Guillaume évêque de Chàlons.
Depuis cette date, le comté d'Alençon servit d'apanage au quatrième fils de Saint Louis, Pierre. A cette seconde famille de comtes d'Alençon appartiennent Pierre III, qui se distingua à Poitiers ; Jean Pr, qui reçut le titre ducal, et fut tué à Azincourt ; Jean II, qui combattit aux côtés de Jeanne d'Arc à la bataille de Patay, mais fut plus tard l'adversaire dangereux de Louis XI, etc. A la mort du duc Charles, en 1525, ses domaines furent réunis à la couronne; mais sa femme Marguerite d'Angoulême, soeur de François I", en conserva l'usufruit. Le comté d'Alençon devait, après sa mort, constituer le douaire de Catherine de Médicis, puis un nouvel apanage au profit du frère cadet de Charles IX, François. Il venait d'être cruellement ravagé au cours des guerres de Religion, lorsque, en 1585, il fit retour au domaine par suite de la mort du duc. Texte offert et proposé par la page spectacle enfants Orne. On soumet le cerveau à la connaissance sur ce département.

 
  http:/...