INDRE (36)

Danses et chants en Berry

 

Chant et danses BerryAu travers des danses, chants et musique du terroir, le groupe chants et danse du Berry assure des spectacles sur des évocations de thèmes pour par exemple carnaval, moissons, vendanges. Ces interventions se fond dans un grand souci de spontanéité et d'authenticité. Le groupe se compose d'une soixantaine de personnes de Chateauroux et des communes environnantes situés dans le département de l'Indre.

Ce groupement a été constitué en 1966, cela date pas d'hier, la durée témoigne une qualité des prestations données. Devenu « Chants et Danses du Berry » en 1984, pour une appellation plus parlante, le groupe à quitté ses locaux de l'Espace Saint Jean pour s'installer au Parc Balsan.

Régulièrement dans l'année sont programmés des stages de danses du Berry. Il s'agit de journées de découverte de nouvelles danses traditionnelles. Concernant l'intervention de ce groupe, celui-ci peut intervenir en spectacle Indre mais aussi dans les départements environnants.

 

Chansons Française avec Duo Tamba

 

Chansons francaisesUne sympathie dégage de ce groupe « Duo Tamba ». Il a fallu que les chemins se croise pour arriver à former ce puissant duo passionnés de chansons Française. Deux artistes sur scène Yannick Cluseau et Elodie Chelot.

Tout à débuté lors d'un spectacle enfants Indre par une certaine connivence entre artistes et leurs amis ou les idées sont arrivées, puis la réflexion sur les textes et enfin le titre et voilà prêt pour des concepts remplis de tendresse et d'émotions.
Le répertoire et les arrangements se sont légèrement modifiés au fil des ans, les morceaux restent toutefois épurées et acoustiques.

La fraîcheur étant de rigueur, Yannick compose les musiques dans son réfrigérateur, Elodie se passionne pour la douceur du percolateur qui est tout proche. Malgré cette divergence thermique, les deux amis se confrontent à la scène et se produisent en spectacle Indre et partout dans les régions Françaises.

 

Histoire Spectacle Indre

 

Le département de l'Indre a été constitué, en 1790, arec des territoires empruntés pour la plupart à la province de Berry. Au Bas-Berry, dont Issoudun et Châteauroux étaient les principales villes, s'ajoutèrent des parcelles plus ou moins importantes de l'Orléanais, de la Marche (arrondissement de la Châtre) et même de la Touraine, dans la région de la Brenne (canton de Chàtillon).
Il est assez vraisemblable que la physionomie du pays s'est, depuis l'époque gauloise, très profondément transformée. Aussi bien les abords immédiats du Massif central que la Champagne berrichonne ne paraissent avoir été recouverts, pendant la période antéhistorique, d'un épais manteau de forêts; et l'abondance des monuments mégalithiques : dolmens, tombelles, allées couvertes, mardelles ou puits, y est l'indice d'un peuplement fort ancien. On est d'ailleurs peu renseigné sur les tribus gauloises qui habitaient la région du Bas-Berry à l'époque de la conquète de César. Mais il est certain que la domination romaine y fut, comme partout, bienfaisante. Argenton (Argentomagus) était, sous l'Empire, une cité puissante, entourée d'autres villes plus ou moins notables : Oblincum (Le Blanc), Alerea (Ardentes), Uxellodunum (Issoudun), etc. Le christianisme y fut apporté, au IX siècle, par saint Léocade, noble Gaulois et sénateur, dont le tombeau se trouve aujourd'hui à Déols (Le Bourg-Dieu, près de Chàteauroux). Texte offert par la page spectacle enfants Indre pour notre plaisir de connaissance.

 
  http:/...