EURE-ET-LOIR

(28)

Spectacle enfants Eure-et-Loir - Compagnie de marionnettes -

 

Spectacle - Les petits pieds nus"Source de bonheur et de joie pour les enfants, la compagnie « Les Petits Pieds Nus » propose des spectacles de marionnettes ainsi que des ateliers.

Spectacles chaleureux et intimes qui s'adressent à une tranche d'âge d'enfants de 3 à 8 ans. Deux artistes professionnels compose et animent cette troupe. Tour à tour manipulateur puis technicien, ils réalisent leurs spectacle de façon autonome. Chaque année voit la création d'une nouvelle histoire, de nouvelles marionnettes, en Bref, d'un spectacle complètement diffèrent. L'aspect musical n'est pas oublié et joue un rôle primordial avec bandes musicales et comptines.

Ils se produisent principalement en école maternelle et auprès des structures de petites enfances. Leurs interventions pouvant être programmé dans la France entière. Inscris dans la rubrique spectacle enfants Eur-et-Loir malgré une situation géographique Parisienne car ceux-ci sont souvent dans ce département.

 

Papy magie

 

Magie PapySous ce pseudonyme se cache un très sympathique ami de la magie, chevalier des arts magiques. Il vit le jour à une époque en l'an de grâce... (ceci ne nous regarde pas) et se garda bien, dès sa plus tendre enfance, de montrer la moindre disposition pour l'art magique. Il continua dans cette voie jusqu'au jour où, par un fait du hasard et pour quatre sous (heureux temps), il se vit possesseur d'un livre de tours faciles d'escamotage, il avait alors vingt ans. Ce fut une révélation
Avec enthousiasme, il se livra à sa passion naissante, travailla, se renseigna et aborda les difficultés que sa constance et son adresse naturelle lui permirent de vaincre. Il se produisit en spectacle enfants de magie aussitôt qu'il en eut l'occasion.
Amateur pur puis professionnel, mais possédant à ce jour d'une jolie séance qu'il s'efforce sans cesse de varier et d'enrichir, toujours demandé, toujours très applaudi, il offre, depuis trente ans, sans se ménager, son gracieux concours à toutes les bonnes œuvres, à tout ce qui appartient à la grande famille de l'handicap, à ses amis.
C'est un fervent, un chercheur, un travailleur, un dévoué et, ce qui ne gâte rien, le plus charmant camarade que l'on puisse rêver.

 

Duo, orchestre de variété

 

Orchestre NoctambuleIls sont deux dans cet orchestre de variété et plein de talent. Leur domaine est la variété Française, mais aussi internationale. Bien entendu des années 1960 à notre époque.  Le musicien Olivier est accompagné de sa guitare et Laurent assure la partie chant. Le tout en parallèle avec des séquences dites programmées.

Les organisateurs sont enchantés car cette formule permet de se loger dans des espaces ou il n';y a pas trop de place et de s';adapter à toutes les conditions.

La participation du public peut se faire dans la mesure ou celui-ci peut avoir le choix des chansons jouées et chantées. Et pourquoi pas venir à coté des artistes interpréter une chanson.

 
  http://www.noctambule-duo.fr   llll

Histoire Eure-et-loir

 

Les territoires qui entrèrent, en 1790, dans la composition du département d'Eure-et-Loir faisaient partie pour la plupart de l'Orléanais (Beauce et Dunois), et pour un tiers seulement de la Normandie (Perche, Thimerais, etc.).
Ils comptent certainement parmi les plus anciennement habités du sol français. Les monuments mégalithiques y sont nombreux et importants. Chartres passe pour avoir été un des premiers centres du druidisme. Tite-Live, Strabon et Pline nomment leurs premiers habitants, les Carnutes, dont une fraction passa les Alpes pour s'établir, dès le temps des rois de Rome, dans l'Italie du Nord. A l'époque de la conquète, les Carnutes se signalèrent par la vigueur de leur résistance. Leur pays, largement pourvu de voies par les vainqueurs, fit partie de la IV Lyonnaise ou Sénonie, fut évangélisé par des missionnaires venus de Sens, et entra, aux temps mérovingiens, dans la composition du royaume de Paris, puis de la Neustrie. Dévasté par les Normands au IX siècle, il vit grandir à Chartres, avec Thibaut le Tricheur, cousin de Rollon, et son fils Eudes II, une puissante maison comtale, qui domina, à partir de 1019, la Champagne tout entière. Après la mort du comte Etienne (1102), Louis VI put intervenir utilement dans le pays contre son successeur Thibaut IV, et lui enlever Dreux, dont il fit un apanage en faveur de son quatrième fils Robert (1133),
souche d'une nouvelle et bientôt florissante maison d'où sortit la branche des ducs de Bretagne.
Texte offert par la page spectacle enfants Eure-et-Loir pour le plaisir du savoir.

 
  http:/...    

Suite Histoire Eure-et-loir

 

Mais des le siècle toute la région chartraine, par des annexions successives, passa aux mains des Capétiens. En 1280, le comté de Chartres est acquis par Philippe le Bel de l'héritière du dernier comte Jean de Chàtillon. Charles V devait à son tour, en 1369, racheter le comté de Dreux.
L'histoire du pays fut dès lors un peu moins troublée. Pourtant la guerre de Cent ans y causa de notables ravages. Edouard III l'envahit après Crécy, mais épargna Chartres; et c'est dans la cathédrale de cette ville devenue bourguignonne qu'eut lieu plus tard la réconciliation obligée de Jean sans Peur et des fils du duc d'Orléans assassiné en 1407. Les Français y rentrèrent définitivement en 1432. Embelli de somptueux châteaux sous les derniers Valois, le pays resta, pendant les guerres de. Religion, fidèle à la cause catholique. Le duc de Guise, en 1562, battit à Dreux le prince de Condé. Chartres, en 1567, résista victorieusement aux protestants; en 1587, Anneau vit une nouvelle défaite des réformés. Il fallut la victoire d'Ivry pour rallier à Henri IV ces régions toutes dévouées à la Ligue.
Tranquilles pendant trois siècles, elles connurent pendant la guerre franco - allemande de 1870 - 71 leurs derniers malheurs. Occupées par les Allemands en octobre 1870, elles furent le théàtre d'un des plus tragiques épisodes de la campagne : Chàteaudun, défendu par les huit cents francs tireurs de Lipowski secondés par la garde nationale et les habitants valides, fit aux dix mille hommes du général de Wittich une admirable résistance, et les vainqueurs, pour la punir, y brulèrent plus de deux cents maisons.

 
  http:/...